• PENSEES EN VRAC

     
     

     

     

     

     

    PENSEES EN VRAC
     

     

     

     

     
     

    Soyez un fruit, pas une poire. 

     
    Moi, qui es-tu?     

     

         
    Le verbe aimer se conjugue mal! Son passé n'est pas simple, son présent est imparfait, et son futur est conditionnel.

    On ne devient pas amoureux

    en dénichant la personne parfaite

    mais en apprenant à connaître

    parfaitement quelqu'un d'imparfait.

    La sagesse fait durer mais les passions font vivre.

     

    Vous n'êtes pas heureux? Servez-vous vous-même.

    Vous n'êtes pas encore heureux?

     Plaignez-vous à vous-même.

     
     
     

     

     

    Les jugements analytiques ne sauraient être plus vrais

    que la vérité elle-même.

    La qualité n'est pas un prédicat quelconque.

    Personne n'est responsable de la tête qu'il a,

    mais il l'est de la tête qu'il fait.

    Quand tu perds, ne perds pas la leçon.
     
     

    Ce n'est pas un droit mais un privilège que d'être auteur.


    Qui peut le plus ne peut pas nécessairement le moins.

     

     

    Qui tourne en rond reste dans le coin.

    Il faut apprendre à ne pas souffrir.

    Le temps opportun

    n'est pas nécessairement maintenant.

    Le bonheur se conçoit seul

    et se réalise à deux.

     Qui perd obtiendra

    Pour connaître il faut apprendre lentement,

    alors que les gens intelligents aiment apprendre vite.

    Un coeur libre est capable de juger et d'accueillir la vérité.

    Le temps est la manière dont la nature s'y prend

    pour empêcher que tout arrive en même temps...

    Les gens heureux n'ont pas d'histoire

    et les gens honnêtes, on ne les connaît pas.

    Ce qui est difficile à croire est souvent facile à savoir.

    Mieux vaut vieillir sans amertume que suivre la coutume.

     

     

     

     Le pouvoir «corrompt»,

    ne serait-ce que

    parce qu'il oblige à traiter

    avec le pouvoir.

    Dieu est la réponse à nos questions sur le néant
    de toute chose.

    Une main de patience vaut mieux que deux boisseaux d'intelligence.

    Un des bonheurs de l'amitié,

    c'est de savoir à qui

    confier un secret.

    Personne n'est heureux

    seul longtemps.

     
     

     

    L'homme juste sert

    de socle à l'hypocrite.

     
     

    On parle moins devant les gens qui ne sont pas libres.

    Le besoin d'harmonie

    vous éloigne naturellement

    des conflits.

    Le philosophe aime la sagesse, ce qui ne signifie pas

    qu'il est sage.

    L'homme réalisé est celui

    qui fait du vieux moi un Dieu.

    Une personne capable de penser
    ne devrait jamais être forcée
    à faire un travail ennuyeux.
     
       

    Ne rien laisser au hasard...

    puisqu'il n'existe pas.

    Les hommes d'influence:

    ils n'occupent aucune fonction officielle mais ils tirent les ficelles.

    L'ignorance est la limite

    de la liberté humaine.

    On peut faire comme on veut,

    mais cela a un prix.

     

     

     
    Il n'y a rien
    de moins nietzschéen
    qu'un nietzschéen.

    Ceux qui savent apprécier

    la beauté du monde

    doivent quand même

    le quitter un jour.

    L'homme achevé

    est plus mort

    que l'homme vivant.

     
     
     

     

    La juste mesure est la vertu première du juge,
    car les lois doivent être appliquées selon chacun.

     

    «La flèche qui quitte la corde
    L'impact se fait entendre,
    mais le tir se poursuit, au-delà...»

    La paix ne se gagne pas avec des paroles dites

    juste pour plaire. La paix se manifeste

    lorsqu'on est rempli d'amour,

    lorsqu'on parle avec son coeur,

    et lorsqu'on accepte que d'autres fassent la même chose.»

    Quelle noblesse d'avoir un ami,

    mais combien plus noble d'être un ami!»

    «Rien ne console mieux de l'amertume de la vie

    que le nectar de la pensée.»

    «Ce qui est gagné par la force est ôté par la force.»

     

     

     
    «La vérité est parfaite
    et complète en elle-même.»
    La prétention est pleine de naïveté.
    «La réalité est un enfant
    qui pleure.»
     
     

     

     

     
    «L'enfer est un endroit ou le cuisinier serait Anglais,
    le policier Allemand, le garagiste Arabe et l'amant Suisse.»

    L'homme naît associal et individualiste,

    la société le rend "bon", elle l'adapte et le modèle

    selon ses propres valeurs et critères.

    Deux hommes regardaient le fond d'un étang.

    L'un dit: «J'y vois beaucoup de boue, une chaussure

    et une boîte de conserve rouillée».

    L'autre dit: «Je vois tout cela, mais je vois aussi

    le reflet merveilleux du ciel à sa surface.»

    «La fonction essentielle de l'univers

    est une machine à faire des dieux.»

     

    «La mère du monde n'est pas raison mais chaos.

    La raison nous est utile comme l'est

    le fait de savoir nager dans un ouragan.»

    «Il vaut mieux courir après l'oeuvre

    qu'après l'argent.»

     

     

       

    Le bien vient après le mal.

    Qui ne choisit pas

    choisit mal.

     
    Ce que l'ambitieux oublie totalement,
    c'est la notion de rapport. 

    Avoir raison

    peut être une prison.

    Pour sortir de cette prison, *

    il faut se mettre

    à la place des autres.

     

     

     

    «Le sage sait se nourir du bonheur des autres.»

    Lorsque l'amour peut entrer dans l'oreille,
    il est bientôt au fond du coeur. 

    Les changements heureux se présentent

    souvent sous une forme qui paraît étrange au premier abord.

    «L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle.»

    «De tant de conseils, seuls les sages profitent.»

     

    Le consensus actuel sur le caractère hideux

    de la misère ne constitue pas en lui-même

    une solution au problème de la pauvreté de masse.

    «Même si on aime les fleurs, elles fanent.

    Même si on déteste la mauvaise herbe,

    elle repousse.»

    On finit la bouteille ou la bouteille nous finit?

    Les matins d'été, c'est nous qui les fabriquons.
    Les matins d'hiver, de la belle neige blanche avec du soleil
    quelques graines de tournesol, et un jardin de fleurs
    nous pourrions croire que c'est l'été.

     

    Seule la vérité donne le sérieux. Seul le sérieux rend possible

    la vérité.

    Qui trop embrase mal éteint.

    J'aime mieux travailler

    avec un vieux cheval

    que d'être assis sur un tracteur qui ne m'appartiendrait jamais.

    C'est dans le chaos que les choses sont en puissance.

    Quand tout le monde gueule, personne ne dit rien.

     

    «Quand on ne sent rien d'aucune chose,
     on sent assurément quelque chose du rien.
    »

    «Le silence est un texte difficile à interpréter.»

    Le plus souvent quand un conflit s’envenime,

    c’est parce que les deux parties s’enferment

    dans la logique à l’intérieur de laquelle le conflit est apparu.

    On a toujours assez de temps

    quand on l'emploie à bon escient.

     

     

     
       

    Les grands diseurs ne sont pas

    les grands faiseurs.

    Quand on désire ce qu'on a,

    on a ce qu'on désire.

     

     

     La sainteté, c'est la simplicité.

    Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage.

    La souris prend le fromage mais non l'olive.

    On finit par le penser à force de le dire: le mot de politesse.

    Fleurs de tapis, motif de désennui.

    Mieux vaut être fort que sage;

    mais mieux vaut être sage qu'être le maître.

     

    Les gros orteils n'aiment pas être écrasés.

    Ce n'est pas lâcheté mais sagesse

    que de ne pas agir, dans certaines circonstances.

    Rien ne peut séparer ceux que la philosophie a unis.

     

     

     

    Le clochard cherche dans les poubelles

    ce qu'il a égaré dans sa vie.

    Les puissants ont toujours

    quelque chose à se reprocher.

     
     

     

     

     
     
     

    Celui qui a de l'autorité dit aux autres quoi faire.
    Celui qui est une autorité leur dit quoi penser.

     
    Dans le cyberespace, on vit à ses frais. 

    Rien ne rend mieux l'écho de nos pas que la neige.

    Il y a beaucoup de suiveux chez les créateurs.

    On ne peut contredire quelqu'un qui dit que son vin est bon.

    La vie nous oblige à tout donner à des ingrats.

    Les gens seuls parlent beaucoup.

    Pour atteindre la profondeur,

    il faut connaître le néant de toute chose.

     

    Respectons les autres pour ce qu'ils pensent vrai
    et ne les jugeons pas

    sur ce qu'ils pensent faussement.

    Le moral tue plus que le physique.

    Quand on se donne, on se nourrit.

    Quand on se ménage, on se vide.

    On raisonne, on raisonne, mais on ne connaît pas l'avenir:
    la seule lumière peut venir de l'intérieur.

    Les paresseux intelligents nous jugent avant de nous lire.

     

    Le destin de l'homme est son désir.

    Le désir de la femme est son destin.

    Le pouvoir est

    la seule chose

    qui puisse

    nous consoler

    de l'absence d'oeuvre.

    Toujours

    j'en boirais un
    Jamais

    j'en boirais deux
    Jamais je ne me plaindrai

    d'en avoir deux!

    Le paresseux a des arguments contre la vitesse du vent.

    Celui qui n'a pas de voix doit le dire deux fois.

    En augmentant le bruit on augmente l'efficacité,
    en diminuant le bruit on augmente la conscience.

     

    Quand on n'a pas les moyens,

    on n'a pas de projets mais seulement des rêves.

    Le changement de perspective

    parfois peut nous faire tout perdre.

    Les amis n'ont pas de droits

    mais seulement des devoirs.

    Les fleurs sont les fruits des yeux;

    les fruits sont les fleurs de la bouche.

     

     
       

    La magie,
     c'est nous qui la faisons.

    On ne peut planifier

    un combat.

    Le sourire

    est la meilleure
    des chirurgies faciales.

     
     
     
     

     

    Il est difficile de ne pas s'exagérer le bonheur

    dont on ne jouit pas.

    L'intention est la forme de l'action.

     

    On est plus libre à pied qu'en voiture.

    Sur le chemin de la vérité, tout est fleuri.

    La philosophie est l'histoire du réel.

    Les choses qu'on fait pour les autres,

    il faut les faire pour soi;
    les choses qu'on fait pour soi,

    il faut les faire pour les autres.

    Dieu est la formule de l'univers; rien ne lui échappe.

    Si vous ne vous attachez pas,

    tout ce qui surgit se libère de lui-même.

    Préservez simplement la grande saveur unique,

    sans rien saisir ni rejeter.

     

     
     
    Celui qui fait le maître ne l'est pas.

    Aimer ne saurait être qu'aimer.

    Pour étudier l'équilibre,

    rien ne vaut l'art de la chute.

    Les bonnes choses ne passent pas sans résistance.

     
     
     
     
     
    Le tableau périodique de la bière:
     les verres ne doivent pas être trop rapprochés.

    La forme doit être soutenue par la force.

    Le silence est à nous.

    La vie nous oblige un jour à faire face à la réalité.

    Il vaut mieux éviter la friction que l'impolitesse.

     

    On attribue, hélas, à la beauté d'autres vertus

    qu'elle-même.

    Langue de bois et jargon de fer

    sont les deux idiomes des technocrates.

     
     

    La politesse et le respect sont

    à l'origine de l'harmonie

    et du succès.

    L'amour est une faculté d'adaptation.

    On ne peut lier

    que ce qui a été tranché.

    L'amour ne se conjugue pas avec l'auxiliaire avoir.

    Celui qui se retire

    de l'agitation du monde

    est souvent mal compris.

     

     
     
     

    Certaines choses sont acceptables

    tant qu'elles ne sont pas reconnues. 

    La compassion et la rage sont les deux yeux de l'humanité.

    La compassion est une thérapie contre la rage.

    On ne saurait répandre la connaissance

    sans la partager.

    Rêver suffit.

    Ne pas craindre d'être lent,

    craindre seulement de s'arrêter.

     
       

    Un grand maître ne connaît pas

    de matériau improductif.

    Le plaisir est une manière

    de sublimer l'agressivité.

     

     

     

     

    Il faut méditer pour apprendre à se connaître soi-même.
    Se connaître c'est se savoir partie prenante des autres.

    Le défi de l'alchimiste: faire de l'or sans utiliser d'argent. Comment?
    Avec le plomb. Le plomb représente Saturne (le temps),
    et le plomb dans la tête, c'est le jugement.
    Il est plus difficile de perdre une mauvaise habitude
    que d'en acquérir une bonne.
    Le grand ego n'a pas besoin de moi.
    L'art martial est une double fuite: celle de l'agresseur (l'autre) mais aussi celle de la victime (soi).

    Quand on est deux, on n'a pas besoin de but.

     

    Le temps est un bonbon que l'on déguste

    quand on est vieux.

    Celui qui a allumé le feu est peut-être
    aussi celui qui fait pousser les bleuets. 
    La meilleure manière de lutter contre la misère
    est de prêcher la simplicité volontaire
     
    Une grande partie du mal qui est fait sur Terre
    l'est au nom du bien.
     
     

     

     

     

     

    Penser prend du temps.

    Il ne faut pas se laisser dominer par ses humeurs

    plus que par les astres du ciel.

    Les humeurs, comme les astres,

    inclinent mais ne déterminent pas.

    Le pouvoir doit être juste.

    Le mal, c'est ce qui ne laisse pas passer le bien.

    Le monde de l'homme heureux

    est toujours grand.

    L'homme le plus extraordinaire n'en a pas l'air.

    Il ne faut pas se presser pour s'amuser

    comme il ne faut pas prendre son temps

    pour faire une chose importante.

    Il faut le connaître pour pouvoir l'utiliser,

    mais on ne le connaît qu'en l'utilisant.

    Mieux vaut ne pas s'appuyer sur le temps pour ne rien faire: il passe trop vite!

    L'idée du bien est la plus difficile à appliquer.

    Lorsqu'on fait quelque chose de bon,

    on l'a rarement inventé.

     
       
    Le pays le plus riche au monde
    est aussi le plus endetté.

    Ce qui reste c'est l'oeuvre

    et non le scribe.

    La valeur du raisin

    n'est pas son prix.

    Les conseilleurs

    ne sont pas les payeurs.

    C'est le génie qui fait la règle.

     

     

       

    Il y a ceux qui cherchent
    et il y a ceux

    qui se perdent.

    La compassion

    est ce qui reste quand

    il n'y a plus aucun

    autre sentiment possible.

     

     

     
     
     
    Les choses sont faciles pour une personne humble.
     
     
     
    La prière est la mémoire du visage des gens
    que nous avons aimés. 

    Parfois,

    il n'est pas important
    de savoir comment

    on parvient quelque part,
    pour autant

    qu'on s'y montre.

    Méditer,

    c'est faire quelque chose.

     
     
    Les gens vous respectent à la mesure de vos exigences.

    Qui donne ne doit jamais s'en souvenir,
     qui reçoit ne doit jamais l'oublier.

    La connaissance de soi n'est pas

    l'examen de nos propres pensées
    mais des actes que nous produisons.

     

     

    La violence vient du néant et y retourne.

    Le tôt ou tard est l'expression de la nécessité

    de l'être indépendamment de tout temps.

    C'est sur la base d'un grand renoncement
    qu'on acquiert la force nécessaire

    à de grandes tâches.

    Le temps moral est le temps

    qui devrait être pour le bien de tous.

     

     
     

    Il faut voir les choses passagères

    à la lumière de l'éternité de la fin.

    «Refais chaque jour le sentiment d'être heureux.»

     

     
     

    «Le silence nous unit et nous réconcilie.»

     

    Il est trop tard pour les dieux et trop tôt pour l'être,
    mais juste à temps pour le soi.

    «Sagesse: vertu dont l'application laisse à désirer.»

     

     

     

    Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal?

    Mémoires d'un poisson rouge 

     
     
     
     
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :