• LES MILLESIMES

     

     
     

     


    Vins blancs
     :


    Les vins mœlleux et liquoreux doivent être servis « frappés »
    c'est-à-dire vers 5-6°


    Les vins blancs secs, seront servis très frais de 6 à 10° soit l’équivalent d’un quart d’heure dans un seau à glace.

    Les grands vins blancs secs de 12 à 14° expriment mieux leurs arômes.

     
    Les champagnes et les effervescents se boivent de 7 à 8° sauf les grands champagnes qui se servent à 10°.



    Vins rouges :


    A boire frais les vins rouges légers, primeurs, jeunes, fruités (11 à 13°)

    Les autres se servent à 14-16°   toutefois certains vins comme les crus du beaujolais  s’ils sont jeunes sont plaisants à 12-13°.

    Les grands vins rouges se servent de 16 à 18°.


    Vins rosés :


    Ils se servent habituellement entre 7 à 10°.


    Les rosés expressifs exhalent mieux leurs parfums à 11-12°.




     

    note

              

          4      

          3      

          2      

          1      

    millésime

    exeptionnelle

    grande année

    bonne année

    année moyenne

    petite année

       

    Bordeaux rouges

     

    Bordeaux blancs secs

     

    Bordeaux blancs liquoreux

     

    Bourgogne rouges

     

    Bourgogne blancs

     

     

     

    Beaujolais

     

     

     

     

    Vallée du Rhône

     
     

    Alsace

     

     

     

    Loire

     

     1945

     

        

    3    

    3    

     1946

    3    

    2

    3    

    3    

    0

    2

    0

    0

     1947

      

     

        

        

     

     

        

     1949

        

        

      

     1953

      

    3  

      

        

    3  

     1955

    3  

    3  

     1956

    1

    0

    0

    0

    0

    2

    0

    2

    0

     1957

    3  

    0

    3  

    0

    3  

    0

     1958

    3  

    0

    3  

    2

    2

    0

    3  

    0

     1959

      

     

     

     

      

    2

        

        

     1960

    3  

    3  

    3  

    3  

    2

    1

    0

    3  

    0

     1961

    3  

     1962

    3  

    3  

    2

    3  

    3  

    3  

    3  

    3  

    3  

     1964

    0

     1966

    3  

    3  

     1967

    3  

    3  

    3  

    3  

    3  

     1969

    2

     1970

     1971

     1972

    1

    2

    2

     1973

    2

     1974

    2

    2

    2

     1975

    2

    2

     1976

     1977

    2

    2

    2

    2

     1978

     1979

     1980

    2

    2

    2

     1981

     1982

     1983

     1984

     1985

     1986

     1987

    2

    2

    1

    2

    2

     1988

     1989

     1990

     1991

    2

    2

     1992

    2

    1

    2

    1

     1993

    1

    2

    2

    2

     1994

    2

    2

    1

     1995

     1996

     1997

     1998

     1999

     2000

     2001

    2

    2

    2

    2

    2

     2002

    1

    2

     2003

    2

    2

     2004

    2

    2

    1

     2005

     2006

    2

     2007  2 2 2 2 2 2 2 2 2
     2008  3 2 4 4 2 2 2 4

    1

     

    Bordeaux rouges 

    Bordeaux blancs secs 

    Bordeaux blancs liquoreux 

    Bourgogne rouges 

    Bourgogne blancs 

    Beaujolais  Vallée du Rhône  Alsace

    Loire 

     
     
    LE VOCABULAIRE DU VIN       




    A.O.C.
    : Appellation d’Origine Contrôlée.
    Désigne un vin issu d’un territoire délimité
    et produit dans des conditions réglementées par la loi.
    Ces vins, dont l’authenticité est garantie,
    sont soumis à une dégustation par des professionnels
    avant leur mise en vente. 
     

     

     


    Assemblage
    : mélange de plusieurs cépages ou cuvées pour composer un vin.  

     


    Astringent
    : vin qui agresse les gencives comme un assèchement de la bouche, du fait de la présence de tanins.  

     


    Boisé
    :
    caractérise les vins qui ont séjourné dans des fûts en bois.
    Son intensité dépend de l’âge et de la capacité de la futaille
    ainsi que la durée d’élevage.
    Il peut s’exprimer par des odeurs de vanille et de caramel.  

     


    Bouchonné
    : se dit d’un vin qui a une odeur désagréable de liège,
    voire de moisi, pouvant être due à une maladie du liège
    ou à de mauvaises conditions de conservation
    .

     

    Bouquet : on désigne familièrement sous ce nom
    l’ensemble des caractères aromatiques d’un vin,
    dans la mesure où ils constituent un tout cohérent, homogène et caractérisé.

     


    Brut
    : en matière de champagne et de vins mousseux, indique un vin sec,
    à faible teneur en sucre résiduel inférieure à 15g/l.

     


    Capiteux
    : riche en alcool. Un vin qui «monte à la tête».

     


    Cépage
    : variété de vigne.

     


    Chardonnay
    : cépage bourguignon blanc de qualité,
    cultivé aussi dans d’autres régions.
    Donnant un vin fin et d’une bonne aptitude au vieillissement
    .


    Corps
    : c’est le caractère global du vin une fois en bouche.
    Cela regroupe l’ensemble des sensations tactiles.
    On le dit charpenté si toutes ces sensations sont bien équilibrées.

     

     


    Cors
    é
    : un vin qui a un caractère bien affirmé,
    avec une saveur prononcée et riche en alcool.

     

     

     


    Décanter
    : transvaser un vin de sa bouteille dans une carafe, afin de « l’aérer » pour qu’il développe ses arômes.
    Ne concerne que les vins rouges puissants et âgés.

     


    Demi s
    ec
    : en matière de champagne et de vins mousseux,
    indique un vin dont la teneur en sucre résiduel est assez élevée.


    Gamay
    : cépage noir assez répandu dans de nombreuses régions
    et donnant un vin très fruité.
    C’est le seul raisin qui entre dans la composition du Beaujolais.


    Gouleyant
    : un vin fruité et léger qui se laisse boire facilement.

     

     


    Long
    : s’applique à un vin dont les saveurs persistent en bouche
    après l’avoir avalé.

     


    Millésime
    : année de récolte d’un vin.

     

     


    Moelleux
    : un vin riche, onctueux et rond, qui remplit agréablement la bouche. Se dit de vins blancs.

     

     

     


    Nouveau
    : vin des dernières vendanges souvent synonyme de « primeur ».

     

     

     


    Primeur
    : vin élaboré pour être bu très jeune.

     

     

     


    Puissant
    : vin riche en substance, ou de bonne corpulence,
    soutenu par un degré alcoolique fort.  

     

     

     


    Robe
    : désigne la couleur d’un vin et peut renseigner
    sur son stade de vieillissement.

     

     

     


    Sec
    : c’est un vin sans trace de sucre, contrairement au vin doux.

     

     

     


    Tanin
    : substance se trouvant dans le raisin,
    qui apporte au vin sa capacité de longue conservation
    et certaines de ses propriétés gustatives.

     

     

     


    Vin de cépage
    : vin issu d’un cépage unique
    (par opposition à un vin d’assemblage).

     

     

     


    Vin de pays et VDQS (Vin Délimité de Qualité Supérieure)
    :
    les vins correspondent à un niveau de qualité intermédiaire entre les A.O.C
    et les vins de table.
    Ils proviennent de terroirs moins nobles que les A.O.C
    et répondent à des règles de production du même type, mais plus souples.

     



     
     
    Il m'est arrivé une histoire
    dont il faut que je vous donne
    si je puis dire, la Primeur
    C'était il y a quelque temps,
    au bal de la Nuits Saint-Georges
    que j'ai rencontré la petite Juliénas.
    Une fille drôlement Gigondas,
    un sacré beau Meursault, bien charpentée,
    et sous sa robe Vermillon, un grand cru classé, 
    avec des arômes de cassis et de fraises des bois.
    On a dansé Anjou contre Anjou,
    lorsque je lui ai proposer de l'emmener
    dans mon Chateauneuf-du-Pape,
    elle est devenue toute Crozet-Hermitage !!!
    Le temps de chercher un Chablis au vestiaire,
    de mettre un Corton dans ses cheveux,
    on est monté dans ma Banuyls
    et on a roulé jusqu'au matin
    Ah quelle journée!
    On s'est baladé Entre-Deux-Mers,
    il faisait beau, on a Vacqueyras sur la plage,
    les pieds dans l'eau Clairette.
    on s'est Pouilly-Fuissé dans les dunes
    et comme le Mercurey montait sérieusement
    et qu'on commençait à avoir les Côtes-Rôties,
    on a décidé de rentrer.
    Mais voilà, en partant nous nous sommes retrouvés
    coincés dans les embouteillages, enfin les bouchons, quoi !
    Je commençais à Minervois sérieusement
    et là, Juliénas et moi, nous avons commencé
    à nous crêper le Chinon.
    D'un seul coup, elle a claqué la Corbière de la Banuyls
    et elle est partie !
    Je me suis retrouvé comme Mâcon.
    Quoi, me suis-je dit, elle s'est déjà Sauvignon
    avant même que j'ai le temps de la Sauternes !
    Mais je vous Juraçon, je l'avais dans la Pauillac,
    en effet, j'étais tellement Tokay
    que j'ai couru après elle dans Lalande
    et les Chardonnay pour la rattraper.
    Quand on s'est retrouvé,
    et que je l'ai vue en Grosplant,
    je lui ai dit :
    " Ne fais pas ta Pomerol,
    et ne t'en vas plus Gamay !"
    En pleurant, elle est tombée dans mes bras en Madiran :
    " Ne m'en veux pas, je voulais être sûre que ton Saint-Amour
    était vraiment Sancerre.
    Depuis on ne s'est plus cuités !!!
     
     
    Quand le vin se met au service de l'Amour
    je trouve ce texte dix-vins !!!!  
     




     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :