• C'est l'histoire de deux jumeaux, Robert et Richard. Robert était propriétaire d'une vieille barque. Par pure coïncidence, la femme de Richard est morte la même journée que la barque de Robert coula.
    Quelques jours plus tard, une veille dame voit Robert et le méprend pour son frère Richard et la conversation s'engage:
    - Je suis terriblement désolé, j'ai entendu parler de votre perte. Vous devez être atterré.
    Robert pense que la veille dame parle de sa barque et dit:
    - Je suis en fait content de m'en être enfin débarrassé. Elle était une veille chose pourrie déjà en partant. Elle avait le bas tout ratatiné et elle sentait le poisson mort. Elle perdait constamment son eau, elle avait une trou en arrière et aussi un gros trou en avant. A toutes les fois que je l'utilisais, son trou devenait de plus en plus grand et elle mouillait comme c'est pas possible. Je crois que ce qui l'a achevé, c'est quand je l'ai loué à ces quatre gars qui cherchaient quelque chose pour s'amuser. Je les avait averti quelle n'était pas très bonne, mais ils voulaient s'en servir quand même. Les crétins ont essayés d'y monter tous en même temps et elle a fendu en plein milieu.
    La veille femme perdit connaissance.
      


    votre commentaire
  • LA VIE

    de  CHARLES CHAPLIN

     

    J'ai pardonné des erreurs presque impardonnables.

    J'ai essayé de remplacer des personnes irremplaçables et oublié des personnes inoubliables.                       

    J'ai agi par impulsion, j'ai été déçu par des gensque j'en croyais incapables, mais j'ai déçudes gens aussi.

    J'ai tenu quelqu'un dans mes bras pour le protéger.

    Je me suis fait des amis éternels.

    J'ai ri quand il ne le fallait pas.

    J'ai aimé et je l'ai été en  retour, mais j'ai été aussi repoussé.

    J'ai été aimé et je n'ai pas su aimer.

    J'ai crié et sauté de tant de joies,j'ai vécu d'amour et fait des promesses éternelles, mais je me suis brisé le coeur, tant de fois !                                       

    J'ai pleuré en écoutant de la musiquenou en regardant des photos.

    J'ai téléphoné juste pour entendre une voix.

    Je suis déjà tombé amoureux d'un sourire.

    J'ai cru mourir par tant de nostalgie et ...

    J'ai eu peur de perdre quelqu'un de très spécial ( que j'ai fini par perdre ) ... Mais j'ai survécu !

    Et je vis encore !

    Et la vie, je ne m'en lasse pas ...

    Et toi non plus tu ne devrais pas t'en lasser; Vis !!!

    Ce qqui est bon, c'est de se battre avec persuasion, embrasser la vie et vivre avec passion, perdre avec classe et vaincre en osant, parce que le monde appartient à celui qui ose !

     

    LA VIE EST BEAUCOUP TROP BELLE

    POUR ETRE INSIGNIFIANTE 


    votre commentaire
  •  

     

     

    Nénesse viens ichi ! ! ! Viens ichi tot t'suite ! ! !

     I n'avot' pas l'air contin l'Zeph ! ! !

     - Ouais p'pa ! ! !

     -Nénesse, quess que ch'est que ch'travale ! ! ! J'viens d'trouver tin carnet d'notes scolaires su tin bureau ? Mais qu'est c'qui ch'passe ? 

     - Mais pap..

     - Tais teu quin j'parle ! ! ! Malpoli, zéro in orthographe ! !

     - Papa ch .

     - Tais teu quin j'te parle?..Mais qu'est c'qui s'passe ? ? Deux in calcul ! ! ! zéro in histoire ! ! ! Zéro in géographie, mais qu'est c'qui s'passe? Té fais eune collection d'zéros ? ?

     - Pap.. 

     - Tais-te quin j'te parle ! ! ! Deux in rédaction : Un point pour l'encre un point pour l'papier!! Bravo! ! !

     - Papa ch'est..

     - Tais teu j'té dis .. Té pal'ras quin qu'j'arai fini ! Malpoli !! J'continue ! ! J'lis : N'apprends pas ses leçons ! Fait l'imbécile en classe ! ! ! Se prend pour la malice incarnée. Court plus souvent après les filles qu'après l'relais au terrain de sport !

     Mais qu'est c'qui s'passe ? ? ?... T 'as invie eu'd faire mourir eut'mère?? Ou quoi ? ?Et la?, et la?alors, ? la ? , ch'est l'cerisse sur eul Macdo : 

     Va être renvoyé de l'école s'il continue de montrer la partie la plus charnue de son anatomie pour faire rigoler toute la classe pendant les cours d'éducation sexuelle! ! !

     Mais qu'est c'qui spasse ? ? Qu'est c'que ch'est, mais qu'est c'que ch'est que ch'travale ???? Té peux m'espliquer ? ? ?

     Qu'est c'que t'as à réponte à cha ? Hein ? T'as invie d'eul faire mourir eut' paufe mèr' ? ? ?

     - Papa ! ! Té m'laiches pas parler, ch'est pas l'mien d'carnet d'notes, ch'est l'tien qu'j'ai rtrouvé hier, in ringeant l'gernier, avec maman ....

     

     


    votre commentaire
  •  

    PAROLES D'ENFANT 

     

    Deux bébés viennent de naître à l'hôpital.


    L'un dit à l'autre :
      
    - T'es une fille ou un garçon ?
      
    - Je suis une petite fille... et toi ?
      
    - Moi, je ne sais pas...
      
    - Baisse ton drap, je vais te dire ce que tu es.
     

    Il baisse son drap....
    - Baisse plus bas, je ne vois pas !!!

     Il baisse encore plus bas et la petite fille dit :
    - Oh, ben t'es un petit garçon, t'as des chaussons bleus !!!..... 
     

    Un petit garçon annonce à  sa mère :
    - J'ai décidé de ne plus aller à  l école !
    - En quel honneur ?
    - Aux infos, ils ont dit qu'on avait abattu quelqu'un en Italie parce qu'il en savait trop ! 


    Une maman vient d'avoir un deuxième bébé. La nuit il se met à  pleurer.
    La maman se lève alors et dit :
    - Il va falloir que j'aille le changer !.
    Le petit frère, entendant cela, s'adresse alors à  la maman :
    - Oh oui, change-le et prends-en un autre qui pleure moins !!!......

      

    Un gamin regarde sa mère enceinte se dévêtir...
    - Dis Maman, pourquoi tu as un gros ventre ?...
    - Ah.... lui répond sa maman, c'est parce que papa m'a donné un petit bébé....
     
    Il sort de la chambre et s'en va retrouver son père pour lui demander:
    - Papa, c'est vrai que tu as donné un petit bébé à  maman ?
    - Oui, lui répond tendrement son jeune papa...
    - Eh bien..... elle l'a mangé!!!..... 

    Deux enfants de six ans discutent...
     
    L'un dit à l'autre :
    - Ah, ce matin, j'ai trouvé une capote dans la véranda...
    Et l'autre lui répond :
    - C'est quoi une véranda ?????.... 


    votre commentaire
  • Un jour, une institutrice demande à ses élèves de noter

    le nom de tous les élèves de la classe sur  une feuille

    et de laisser un peu de place à côté de chaque nom.

     Puis, elle leur dit de penser à ce qu'ils  pouvaient dire

    de plus gentil au  sujet de chaque  camarade 

    et de le noter à côté de chacun des noms.

     Cela pris toute une heure jusqu'à ce que tous aient fini

    et avant de quitter la  salle de classe,

    les élèves remirent leur copie à  l'institutrice.  

     

    Le dimanche, l'institutrice écrivit le nom de  chaque élève 

    sur une feuille et à  côté toutes les remarques gentilles

    que les autres avaient écrit au sujet  de chacun.

    Le lundi, elle donna à chaque élève sa liste. 

    Peu de temps après, tous souriaient. « Vraiment ? »

    entendait-on chuchoter...« Je ne savais pas

    que j'avais de l'importance pour quelqu'un ! 

    « Je ne savais pas que les autres m'aimaient tant »

    étaient les commentaires que l'on entendait

    dans la salle de classe.. 

    Et,

    personne ne parla plus jamais de cette liste.

     

    L'institutrice ne savait pas

    si les  élèves en avaient parlé entre eux

    ou avec leurs parents, mais cela n'avait  pas d'importance.

    L'exercice avait rempli sa fonction.

    Les élèves étaient satisfaits d'eux-mêmes et des autres.

     

     

    Quelques années plus tard,

    un élève eut un accident de la route

    et l'institutrice alla à l'enterrement de cet élève. 

    L'église était comble.

    Beaucoup d'amis étaient là

    L'un après l'autre, ils  s'approchèrent du cercueil

    pour lui adresser un dernier adieu.

    L'institutrice alla en dernier et

    elle trembla devant le cercueil.

    Un des amis présents lui demanda

    « Est-ce que vous étiez l'institutrice de Marc ? »

    Elle hocha la tête et dit : « oui.»

    Alors il lui dit : " Marc a souvent< parlé de vous. " 

     

     Après l'enterrement,

    la plupart des amis de Marc

    s'étaient réunis.

    Les parents de Marc étaient aussi là

    et ils attendaient impatiemment 

    de pouvoir parler à l'institutrice. 

    " Nous voulions vous montrer quelque chose,"

    dit le père de Marc

    et il  sortit son portefeuille de sa poche.

    « On a trouvé cela dans la poche de Marc.  

    Nous pensions que vous le reconnaîtriez.. »

    Il sortit du portefeuille un  papier très usé

    qui avait dû être recollé, déplié et replié très souvent.

     

    Sans le regarder, l'institutrice savait

    que c'était l'une des feuilles

    de la  fameuse liste des élèves contenant beaucoup

    de gentilles remarques écrites  

    à l'époque par les camarades

    de classe au sujet de Marc. 

    "Nous aimerions vous remercier

    pour ce que vous avez fait. "

    dit la mère de Marc

    « Comme vous pouvez le constater,

    Marc a beaucoup  apprécié ce  geste. 

    Tous les anciens élèves se réunirent

    autour de l'institutrice. 

    Charlie sourit et dit : " J'ai encore ma liste.

    Elle se trouve dans le  premier tiroir de mon bureau."

    La femme de Pierre dit :

     « Pierre m'a prié de la coller

    dans notre album de mariage. » 

    « Moi aussi, j'ai encore la mienne, » dit Michelle

    « Elle est dans mon  journal intime » 

    Puis, Anne , une autre élève, prit son agenda

    et montra sa liste toute usée

    aux autres personnes présentes.

     " Je l'ai toujours avec moi, " dit Anne et  elle ajouta:

    " Nous l'avons tous."

    L'institutrice était si émue qu'elle dut s'asseoir

    et elle pleura. 

    Elle pleurait pour Marc et pour tous ses amis

    qui ne le reverraient plus jamais. 

    Dans le quotidien avec les autres,

    nous oublions trop souvent

    que toute vie s'arrête un jour

    et que nous ne savons pas

    quand ce jour arrivera.  

     

    C'est pourquoi, il est important de dire aux personnes,

    qu'on les aime et qui nous sont  importantes,

    qu'elles sont particulières et importantes. 

    Dis le leur avant qu'il ne soit trop tard. 

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires